« mamaNANA, l'histoire continue ! | Accueil | "C'est normaaaal, il a été allaité!" »

17 novembre 2014

Commentaires

Sophie Hamard

Bonjour,
Oui un vrai débat sur les accouchements ... j'aimerai tant...
D accord avec toutes tes propositions ,accueil famille lit pour le papa et ou la fratrie.
Mais le top ce serait des baignoires dans toutes les salles de travail,cela éviterait un paquet de péridurale, l'eau chaude c est top maman (et son gros ventre) se sent détendue entre chaque contraction et peut se mouvoir sans difficulté dans un lit.
Dans un lit on est un peu comme une baleine échouée et une aide est necessaire pour se tourner ou se mettre a quatre patte ou dans la position la plus confortable .
Je vous rappelle que toutes ces positions aident et accompagnent la descente de bebe et c est primordial .
Autre chose qui me paraît important il faudrait que les salles de réanimation soit dans la maternite pas 3 étages au dessus ou 2 km de couloir pour que maman puisse voir son bebe facilement.
Dernière chose je suis contre les nurseries je pense que bebe doit rester avec maman qui doit pouvoir se reposer.( pourquoi ne pas envisager de supprimer les visites sauf papa et proche famille si maman HS)
Pour ma part j ai trouver la maternite de mes rêves a 45 min de chez moi
Visite de la maternite (et des salles d accouchement)avant accouchement
Conférences régulières avec des sages femmes sur différents sujets
Salle d accouchement avec baignoire ,salle d accouchement spécialisée ha haptonomie mais aussi salle d opération en cas de césarienne et salle d accouchement pour les péridurales et salle de néonatale et de rea dans le service de maternite ......le bonheur quoi et mes 2 enfants sont nés ldans cette maternite ( la maternite des 10 lunes) sans péridurale j étais si bien dans ma baignoire ..
Pour mon premier j ai accouché accroupie en suspension avec un drap mon mari d un côté une sage femme de l autre et pour mon deuxième je ne suis pas sortie de l eau la sage femme qui m a accouché l a accompagné dans l'eau vers moi et il est sorti tout beau tout propre dans mes bras
Après ,les 2 accouchements retour dans la chambre individuelle ou mon mari a pu rester en dormant sur un lit d appoint prêter par maternite , mon aînée a pu venir le lendemain voir le bebe le personnel était présent qd on avait besoin mais je n ai jamais été dérangée ( ménage fait en milieu de matinée uniquement si maman ne dort pas sinon remis à plus tard)
Au fait j ai allaite ma fille jusqu a ces2 ans et j allaite encor mon fils de 8 mois et demi et grâce a votre site j ai plein de bon conseils et j ai trouve chez vous be belles tenues d allaitement continuez ...
Merci encor a vous et a toutes les personnes et vive les accouchements les plus naturels possible dans des maternites avec du personnel compétents, ouverts, attentionnés pour les mamans et les bébés ,patients et à l écoute des besoins et des sensations des mamans .
Sophie

BénéBretagne

Ah oui, d'accord sur de nombreux points aussi : chambre privée, vraie place pour le papa... Salle d'accouchement la plus proche possible d'une vraie chambre pour une liberté de mouvement durant le travail et la poussée, baignoire à proximité...

J'ai accouché au Québec dans un hôpital labellisé ami des bébés et j'ai beaucoup apprécié la chambre privée où le papa a pu dormir dans le même immense lit que moi et bébé : Cododo dès les premières heures. Le papa avait aussi à disposition un réfrigérateur où stocker les quelques denrées achetées en prévision de ce séjour.

Gros points positifs:
La visite des locaux par une infirmière. Histoire de s'y retrouver, de poser les questions qui nous viennent à l'esprit.

Le filtrage des personnes à l'entrée. Ma famille était loin et ne serai pas venue mais j'étais informée que l’hôpital ne prenait pas l'initiative d'indiquer aux éventuels curieux où était ma chambre. Entre le besoin de sommeil et les doutes du démarrage de l'allaitement, j'ai savouré cette relative tranquillité.

Delphine

Le petit CHU de province où est née ma quatrième disposait d'une salle "physiologique" : aussi spacieuse qu'un salon, fenêtre avec lumière du jour, un grand sofa comme lit d'accouchement, la baignoire, des stickers décoratifs au mur, diffusion de bruits zen à la demande pendant le travail... Les machines et lits obstétriques étaient cachés dans un coin. Et les soins étaient prodigués au nouveau né à portée ma vue après les 2 heures de peau à peau.

Les 3 maternités que j'ai connues avaient chacune leurs atouts et inconvénients.
Un des pires souvenirs (à part les galères dedémarrage de l'allaitement) : les passages à toues heures parfois sans égards quand on nous réveille, etne pas avoir assez à manger au petit déjeuner !

Tréléli

En suite de couche, je pense qu'un salon à disposition de toutes les mamans serait très bénéfique.
Notre chambre est faite pour nous reposer, et je trouve important qu'elle soit agréable et qu'on y soit tranquille (pas dérangé sans cesse, individuel).
Par contre rester enfermé dans sa chambre tout le temps et ne pas pouvoir partager avec les autres femmes qui vivent la même étapes est très dommage. Cela réduirait bien des problèmes de babyblues et de petits soucis de débutantes en allaitement ou autre. On pourait aller se poser pour discuter, boire une tisane, lire des revues... ou allaiter aussi!
Il pourrait y avoir un coin avec des jeux pour les frères et soeurs dans un autre coin (mais attention car les enfants sont porteurs de beaucoup de microbes pour les nourrissons...)donc il vaut peut être mieux que les visites se fassent dans la chambre individuel.

Mais une salle où l'on peut échanger entre mamans serait agréable et en plus bénéfique pour tous (les mamans et le personnel).

C'est juste une idéée que j'avais eu lors de mon dernier sejour à la maternité mais il y a tant à dire!

Mélanie

Bonjour!
Je fais partie des mamans privées d'accouchement physio: une malformation de naissance m'oblige à avoir mes bébés par césarienne, pas le choix dans mon cas. Alors, pour moi, une maternité idéale permet au papa de venir accompagner au bloc, après la rachi: j'étais seule pour le 1er, avec le papa pour le 2e dans une mat' amie des bébés, et je me suis sentie bien mieux, bien moins seule de mon côté du champ... Pour après la césarienne, après les 20mn de séparation, un long moment de peau à peau dans une salle chaude, seuls tous les trois. Pour moi, ce moment dans un cocon tout doux a permis de distinguer l'accouchement (pas ce dont j'aurais rêvé, mais mon corps est ainsi) et la naissance, un moment beau, harmonieux, tendre.

vanessa

Eh oui, beaucoup beaucoup de choses à dire.

Pendant le travail :
- ne pas avoir à traverser tout l'hôpital pour aller des urgences ou de l'accueil jusqu'au service maternité : c vraiment très compliqué avec les contractions, les gens qui vous regardent, ... Du coup pour rester dans sa bulle et être centrée sur ce qu'on vit c pas facile ...
- la salle où on accueille les parturientes pour prise de sang, pose cathéter, monitoring, vérification que le travail a bien commencé, etc avant d'aller en salle de travail ou de pré-travail c juste une hérésie ! On peut pas bouger, on reste clouée sur un lit, on vous laisse toute seule voire on vous oublie... et puis au bout d'1/2 heure 3/4 d'heure on vient vous chercher pour aller en salle de travail.
- et puis cette fameuse salle est genre à 3km des salles de travail... Du coup, on devrait rester dans une seule et même salle du début jusqu'à la fin.
- ah oui, et il serait très judicieux d'avoir des WC dans la salle de travail et non pas dans le couloir --'
- sinon là où j'ai accouché les salles de naissance ont été refaites et c'est tant mieux : baignoire (il faudrait toutefois que toutes les salles soient équipées et pas 2 sur 7 parce que du coup c'est un peu la roulette russe), ballon, coussins, drap suspendu, musique, etc...
- malgré la rénovation, un TRES gros point noir : les soins du bébé ne sont pas fait dans la salle de naissance en présence de la maman mais dans une autre salle à l'autre bout du service. C'est angoissant. Les soins devraient pouvoir être fait à côté de la maman voire sur le ventre de la maman. Après on s'étonne que bébé ait trop froid et que du coup ils étaient obligés de le ramener habillé (adieu peau à peau).

Après la naissance :
- des chambres individuelles c'est le b-a-ba.
- de la place pour accueillir le papa parce que tout ce que le papa fera pour aider la maman c'est du boulot en moins pour les sages-femmes, puéricultrices, ... Au pire, même pas obligé de fournir un lit mais juste lui laisser la possibilité de rester (genre il amène son sac de couchage).
- vu qu'on ne peut pas manger pendant le travail, une collation quand on accouche dans la nuit serait bienvenue.
- un petit-déjeuner voire un goûter consistants (pas juste une tartine et une tasse de tisane).
- et surtout DU CALME ! Perso, le ballet du personnel commençait à 6h30 du matin pour s'achever vers 23h ! 6h30 prise de sang et température (ça aurait pu attendre 1h de plus). On prend la température à maman et bébé 10x par jour, les soins de la maman, les soins du bébé, la femme de ménage, puis il y a le photographe du journal local, le photographe de la maternité, l'état-civil, et j'en passe... On rajoute les visites pour soi et la voisine de chambre... Et on finit par l'auxiliaire de puériculture qui vient proposer une tisane à 23h !

Voilà. Donc pour la maternité de mes rêves y a du pain sur la planche.

A part ça, merci mamanana d'exister !!!

EmilieD

Aux Bluets, où j'ai accouché il y a quelques années, il y avait une salle où on pouvait aller se poser, en suites de couches. Dans mon souvenir, des petites enceintes diffusaient de la musique douce, mais pas idiote - genre des montages sonores d'étudiants en musique. J'y lisais avec la petiote en écharpe après des nombreux tours d'étage destinés à l'endormir. C'était hyper sympa et doux comme espace.

A part ça, un siège pour papa, un lit cododo pour bébé, idéalement un petit lit double qui permette d'accueillir tout le monde, et abolir le nettoyage des chambres à 7h. Il me semble teeeellement évident que ce n'est pas l'heure pour ça.

AM

Voici quelques idées en vrac sur comment améliorer les locaux :
- IL FAUT des TOILETTES dans les salles de travail (quand on est en travaille plusieurs heures et qu'il faut aller faire pipi (ou se vider) en pleine contraction, à moitié dénudée au fond du couloir c'est une TORTURE!
- Il faut aussi que ces toilettes soient très PROPRES (sinon, gare aux vomis de nausées) ET faire en sorte que les toilettes soient GRANDES (avec mon "gros" ventre, j'avais du mal à entrer et fermer la porte!!! J’ai bien cru devoir faire mon affaire la porte entre-ouverte… et je suis assez menue donc je ne dois pas être la seule à trouver cela difficile).
- Il faut un coin « intime » dans la salle de travail. Tout le monde n'a pas envie de se changer devant tout le monde (médecin, infirmière, sage-femme). Un paravent, c'est modulable et pas cher. Ca permet aussi de cacher à la vue des gens qui passent dans le couloir lorsqu'on ouvre la porte sans attendre.
- Un joli tableau (de paysage, pas de bébé svp) à regarder pendant les moments durs. Pendant ma révision utérine, j'avais le choix entre regarder les néons, les visages fermés (j'étais en pleine hémorragie... personne n’était très gai), les instruments, etc. Une photo de paysage bien détaillé pour aller m'y perdre en pensée m'aurait été très utile. (Des photos de montagne, de l’Irlande, la NZ, etc. ?)
- des chambres individuelles pour tout le monde. (Pour pouvoir DORMIR et s’isoler)
- des rideaux ou des stores aux fenêtres (pour moduler la lumière et se cacher des regards de l’immeuble d’en face).
- Des lits pour accoucher pas trop étroits (j'ai accouché une fois à genoux et une fois à quatre pattes, et j'ai eu peur de tomber à chaque fois. C'est dur de se détendre à ces moments-là!). C’était trop haut et trop étroit pour être à l’aise.
- Je n'ai visité que les salles de travail et non pas les salles d'accouchements pendant ma préparation. J'ai eu un choc en les voyants pour la première fois (c'était tellement médicalisé). Je ne voyais pas comment j'allais m'installer (hormis sur le dos - ce que je ne pouvais pas et ne voulait pas faire). On aurait dû m'en parler et me les montrer AVANT l'accouchement.
- donner plus à manger au petit déj. Un petit déj "normal" pour une maman qui allaite : c'est PAS assez! Et si la maman réclame plus, on ne devrait pas la limiter en nombre de biscottes ou de tisanes!!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.