« La SMAM 2014 se prépare! | Accueil | Newsletter allaitement.com: nous avons besoin de votre retour! »

13 octobre 2014

Commentaires

Vero

Il y a du boulot dans les grosses maternité. Je viens de faire un séjour forcé dans une "usine à bébé" après avoir donné naissance à une petite fille prématurée (35 semaines plus 2). Si il y a des coussins d'allaitement dans les chambres, il manque des fauteuils qui ne torturent pas les corps des mamans qui ont déjà été mis à l'épreuve par une césarienne pour ma part. J'ai rêvé d'une petite marche où surélevé mes pieds! Comme je n'avais pas prévu d'accoucher si tôt je n'avais rien préparé, et avant que mes proches m'apportent des réserves de nourriture et jus de fruits, j'ai été affamée! Venir nourrir son enfant toutes les trois heures sur un fauteuil inconfortable dans une mauvaise position avec un creux dans l'estomac dur dur!
Il y a de quoi décourager les nouvelles maman!

Bénédicte

Tous mes encouragements pour Vero!
J'imagine bien votre stress... bon courage, vraiment, de tout coeur!

Bénédicte

Pour l'article, lui-même... le jour où les journalistes ici relayeront des nouvelles intéressantes au lieu de se comporter en "marchands de chaos", on pourra respirer!
(C'est très drôle quand on vit dans un autre pays: cela donne une vision tellement noire du pays d'où l'on vient qu'on est tout étonné quand on y retourne de constater que, non, les choses ne vont "pas si mal", que les gens vivent et que la vie continue...)

Drew

Quel stress, Vero ! Merci pour votre commentaire.

Il y a 5 ans nous avons posé la question : Quelle serait la maternité de vos rêves ?

http://blog.allaitement.mamanana.com/2009/04/bonjour---jai-r%C3%A9cemment-re%C3%A7u-cet-appel-dune-consultante-en-lactation-et-je-vous-le-transmets-car-ch%C3%A8res-lectrices.html

Un fauteuil confortable et de la nourriture correcte doivent déjà faire partie de la réalité, point barre, sans avoir besoin d’y songer . . .

Drew

Bénédicte, le choix de ce que les journalistes relayent m’intéresse beaucoup, mais je ne vais pas le traiter dans le blog mamaNANA (sauf quand il concerne l’allaitement en particulier . . .)

Julie

Oui Vero il y a du travail... J'ai aussi vécu une seconde cesarienne dans une petite maternite du cambresis soit disant réputée. Rachi anesthesie loupée et douleurs horribles au dos. Allaitement difficile à mettre en place et conseils contradictoires des professionnels de santé. J'ai demande à sortir à j3 pour que mon allaitement ne tombe pas à l'eau (j'ai tiré allaite ma première née aussi prema suite à pre eclampsie avec césa d'urgence donc je connaissais quand même l'allaitement...). Impossible de tenir sans hurler sur le lit et les fauteuils.... Impossible d'allaiter sans pleurer de douleur. La sortie a été acceptée par les médecins puisque tout allait bien pour moi et bebe hormis ces douleurs. Mais... Bebe avait perdu 11% de son poids et malgré l'avis de la pédiatre favorable à la sortie (je pourrais mieux le nourrir chez moi), avec en plus un mari medecin très vigilant, j'ai eu droit à un signalement auprès des services sociaux! Du stress, des larmes, mélange d'incompréhension et de persécution d'une équipe de para medicales ultra zélées qui ont dépêché les services sociaux pour se venger d'une sortie trop précoce à leur goût... Sans parler du lait artificiel imposé. 5 mois après, je reste meurtrie de savoir que mon bebe et moi sommes à jamais fiches dans un service social qui a reconnu que tout allait bien et que ce signalement était abusif. Cela fait mal et pas une semaine ne se passe sans que j'en pleure. J'ai eu une première grossesse douloureuse avec la peur de perdre mon bebe. J'aurais aime pouvoir profiter de la naissance de mon deuxième et dernier bebe...

Caro

Il faut aussi mettre la durée de l'allaitement en parallèle avec la durée du congé mat et la taux de femmes actives dans les pays : en Norvège le congé est de 10 à 12 mois alors qu'en France il est de 3 mois. Autre exemple, en Suisse la majorité des femmes arrête de travailler au 1er enfant car il n'existe pas de solution de garde. Donc cela peut expliquer la durée moins longue de l'allaitement en France. La France a un système assez bien fait pour que les femmes puissent "facilement" reprendre une activité professionnelle mais cela a un impact sur la durée de l'allaitement : on ne peut pas être bon partout !

Kat

Le lobby pro lactation, pourquoi pas... mais comment peut-on s'y prendre pour y parvenir Drew ? Avec quels moyens ?

Drew

Kat, je suis ravi que vous demandiez comment poursuivre du lobbying. La réponse est dans ce billet de juin : http://blog.allaitement.mamanana.com/2014/06/aujourdhui-cest-drew-le-papa-pro-allaitementchez-mamanana-qui-sadresse-%C3%A0-vous-jaimerais-partager-avec-vou.html

Hélène

... pas simple d'allaiter exclusivement longtemps quand on reprend le travail à 10 semaines.... qu'il faut se motiver à tirer son lait ... (et parfois les employeurs n'aident pas (genre pièce d'allaitement à 5 minutes à pied du poste de travail !!!)...

.... pas simple d'initier un allaitement quans à la maternité les soignants sont débordés, que l'on a besoin d'aide pour mettre au sein et que parfois les soignants sont occupés ailleurs : faire un biberon peut alors paraitre plus simple !

j'ai de la chance d'avoir au travail un bureau à moi (qui ferme avec un lavabo) et j'ai allaité mon ainé dix mois exclusivement, et j'ai aoccouhé du numéro 2 début septembre et je compte faire autant (voire plus)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.