« Il y a une fin à tout, même aux belles histoires | Accueil | Vidéo concours photo - Ma première tétée »

16 juillet 2014

Commentaires

kecha78

Merci pour ces deux beaux textes. Je me souviens d'une fin de film de Bergman, où les relations entre la mère, pianiste, et la .fille, sont très dures. Mais cette fois le film montre la nourrice donner le sein à la fille, déjà adulte, pour la consoler. Je n'ai pas souvenir ni du titre, ni des détails du film. Mais c'est très fort. Si quelqu'un connaît...

Crécerelle

Heu... justement, j'ai pas lu la fin sinon, je me serais mise à pleurer!! Eh! Faut pas mettre ça dans les mains de femmes dons les hormones sont toutes chamboulées par l'arrivée d'un tout petit, hein!! Sinon, oui, c'est Beau avec un B majuscule.

De chair et de Lait

Bouleversant. Je ne connaissais pas et j'ai les larmes aux yeux. Merci pour ce partage.

Ingrid

Merci,je ne connaissais pas ...j'en suis toute chamboulée.Je suis tout à fait d'accord: il est bien difficile de contrôler ses larmes...

Drew

Kelcha78, le film auquel vous pensez, serait-il Sonate d'automne ? Je ne l'ai pas vu, mais sa page Wikipedia me fait penser que c'est bien le film . . .

kecha78

Oui, Drew, c'est bien ce titre que j'avais en tête sans en être certaine. Mais un échange avec un ami me l'a confirmé par ailleurs. Pas à voir pendant la grossesse non plus, mais c'est un très beau film. Merci !

Zélie

bonjour,
oui de très beaux textes, merci de ce partage.
Je n'ai pas vu le film évoqué dans les commentaires mais ça me fait penser à une histoire raccontée par Françoise Dolto(Lorsque l'enfant paraît, tome 1) : une jeune accouchée avec une belle montée de lait en temps de guerre réjouit l'hôpital car on se dit qu'elle va pouvoir aider à nourrir plusieurs bébés, en plus du sien. Et puis d'un coup, plus de lait. Françoise Dolto propose alors qu'on parle avec cette femme pour voir s'il n'y a pas un "problème" relationnel, voir si cette famme a été nourrie au sein par exemple et ce qui a tari son lait. Au début les autres médecins se moquent d'elle mais en fait elle a raison. Une des infirmières de l'hôpital vient parler à la maman, qui a été effectivement abandonnée bébé et non nourrie au sein. Elle la materne et.. lui donne un biberon. Peu de temps après le lait revient. C'est fou, non ? alors un biberon pas une tétée et je ne sais pas si Françoise Dolto c'est de la grande littérature mais c'est une histoire toute mignonne à laquelle vos commentaires m'ont fait penser.

Tine

Lu les raisins de la colère en plein allaitement (qui a duré trois ans). J'ai été bouleversée par la scène et heureuse d'en pouvoir saisir l'intensité grâce à ce que je vivais. Quel livre!!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.