« Appel aux témoignages sur mamaNANA | Accueil | Du lobbying pro-allaitement »

16 juin 2014

Commentaires

Kat

Je ne suis pas étonnée. J’ai observé le même procédé avec l’allergie au lait. Une grande entreprise fabricant du lait maternisé m’a même proposé un échange de lien entre mon site de recette sans lait vers leur prochain site soit disant « informatif » sur l’allergie au lait de vache chez le bébé… Très franchement, le procédé est assez glauque et compte sur la naïveté des internautes pour gagner des clients.

Ina

C'est bien, ce constat. un premier pas.
A part de l'information hors internet, que peut on faire ?
Est-ce que l'on peut agir a la source, c'est a dire chez google ?

Emilie

J'ai été voir par curiosité. Pas mal pour Blédina, disons que c'est le "moins pire". Pour ce qui est de Galia et Neslé par contre ... C'est très bien de faire des gros titres racoleurs qui disent que l'allaitement c'est bien, encore faut il que le contenue soit correct et non teinté de messages subliminaux pour le dénigrer. Il y a tellement de perles que ça mériterai un article tient !

Crécerelle

C'est de la stratégie pure! Faire copain-copain pour être la référence "au cas où" car selon les stats nombreuses sont les mères qui sèvrent leurs enfants de lait maternel bien avant 6 mois. J'ai lu récemment un document de Nestlé des années après-guerre sur la nécessité de peser l'enfant régulièrement. En 3 colonnes ils glissaient insensiblement de "l'allaitement maternel est la meilleur chose pour votre enfant" à "donnez lui un biberon ce sera mieux pour lui". Il parait que le fondateur de Nestlé voulait surtout permettre aux enfants orphelins de naissance de survivre lorsqu'il a créé le premier lait en poudre.

Emmanuelle

Toute l'astuce consiste à appeler "allaitement" le fait de nourrir son bébé au biberon, ils parlent souvent d'allaitement au biberon, d'ailleurs, et le tour est joué...
ils jouent aussi sur l'âge des bébés et sur les limites posées par la loi (du genre "le meilleur lait pour bébé, après le votre"... hummmmmmmmm on respect la loi, mais on est vraiment sur la corde raide). On observe la même chose pour les petits pots, indiqués "dès 4 mois", quand on sait que l'OMS recommande l'allaitement exclusif jusqu'à 6 mois...

charlotte

Bien vu.
Ces pubs (google.ads) constituent des violations du code international de commercialisation des substituts du lait maternel. Tu as reporté ces violation à l'IBFAN?
Si c est pas fait il faut le faire.
MP si tu veux que je t aide.
Merci !

Searchbp17

hum mais entrez donc mr le loup, venez garder les agneaux ....

ils sont aussi crédibles quand ils parlent de vouloir aider l'allaitement maternel !!!

ras le cul de ces vendeurs de laits artificiels qui viennent semer la merde avec des conseils bidons et faire la promo de leurs produits de m****

Drew

Merci pour tous vos commentaires, anecdotes, etc.

Ina, je crois que Google ne verrait rien d’anormal dans ces annonces : des annonceurs, un cible défini, un message commercial conforme à la loi. Ceci dit, une question intéressante est si la loi doit être modifiée pour interdire ces messages commerciaux, comme le voudrait le code OMS relatif aux préparations pour nourrissons.

Charlotte, si ce billet peut servir, qu’il soit partagé avec l’IBFAN ! Mais j’imagine que l’IBFAN surveille déjà ce que font Nestlé, Gallia, Bledina, et compagnie.

Carole

Alors... Autant je suis d'accord avec tout ce qui est dit et je ne crois pas un seul instant que les captures d'ecran aient ete modifiées du tout.
Mais en faisant la recheche sur Google.fr ou Google.com, mes resultats sont (dans l'ordre sur Google.fr): InfoBebe, Doctissimo, LLL France, Wikipedia, AuFeminin, sante-medicine etc, infor-allaitement, coordination-allaitement, mamanana...
Aucune idee d'ou cette difference peut venir en revanche!!! (m'enfin je vais pas m'en plaindre!)

Drew

Carole, personne ne comprend tout ce que fait Google--il y a toute une industrie de consultants autour de « search engine optimization » (souvent appelé « SEO »), l’optimisation des résultats sur les moteurs de recherche. Effectivement, ce que je vois sur mon écran n’est pas forcément ce que vous voyez sur le vôtre, même en faisant la même requête. Ce qu’on voit dépend de plusieurs facteurs très complexes et en évolution constante. Ceci dit, nous parlons de deux types de résultats : vous présentez les résultats que vous voyez en « référencement naturel », des sites que Google trouve probablement intéressants pour vous (et par conséquent affiche assez visiblement). Il ne s’agit pas de la pub. Mon billet concerne les « liens sponsorisés », des résultats affichés car un annonceur paie pour les faire afficher (autrement dit, la pub).

Bénédicte

Oui, j'avais observé la même chose quand j'avais reçu à la clinique un livret "allaitement" signé Gallia... Plein de conseils sur comment débuter l'allaitement jusqu'à ce qu'on arrive à la page (sortez les mouchoirs) "le sevrage", ses difficultés, comment les vaincre... Ca m'avait mis la puce à l'oreille...
l'autre chose contre quoi je mettrais en garde mes amies potentiellement allaitantes, c'est le discours médical: à partir de 2-3 mois, "vous n'avez plus assez de lait, votre bébé a faim" (ça m'a fait culpabiliser)... quand une sage-femme avisée (merci, merci!) m'a répondu qu'effectivement 3 mois correspond à un pic de croissance et de bien prendre mon homéopathie pour que mes seins, miracle! en 24-48h comprennent le message et changent le contenu de leur super-lait... Ohhh comme c'était simple, en fait!! Et je pense à toutes les femmes qui passent à l'allaitement mixte et DONC, fatalement, ont de moins en moins de lait, à ce moment-là... judicieusement choisi: reprise du travail, etc. etc. C'est un discours "Allaitez, Mesdames, un peu mais surtout, sevrez vite vite et donnez du lait en poudre au Bibespresso jusqu'à 3 ans!" :-( La référence: le site de la LLL: j'y ai trouvé TOUT, TOUT TOUT pour faire face aux éventuels soucis en cours d'aventure lactée...

bibiti

Bonjour, avant toute chose le problème est qu'il y a une différence entre allaitement et allaitement maternel. La définition du 1er est le fait de nourrir un bébé avec du lait, c'est le définition du dictionnaire. L'allaitement distingue donc le maternel et l'artificiel mais il est vrai que dans mon esprit allaitement = au sein.
J'ai aussi été très surprise de voir comment les "vampires" de l'agro alimentaire essaient de récuperer le mot pour qu'en tapant allaitement (sous entendu maternel car souvent on demande à une femme si elle allaite ou si elle donne le biberon alors que toutes les femmes allaitent si on s'en tient au dictionnaire), on arrive sur leur site soi disant bien pensant.
Une sage femme devenue liberale après avoir travaillé en maternité m'a dit avoir été ecoeurée à force de voir combien l'industrie agro alimentaire gangrène le système en finançant des couveuses pour avoir bonne presse auprès du personnel et des dirigeants. Il ne faut pas que le taux d'allaitement maternel devienne trop fort au risque de froisser ces "mecènes"!! Cette sage femme n'arrivait pas à bien former les sages femmes à l'allaitement maternel car trop de financier derrière sur le coté pratique des "nourettes" de lait artificiel et des boites de bons de reduc dont on abreuve les mamans!!
Merci pour vos billets. Personnellement j'ai trouvé mes conseils avisés auprès de LLL, du blog de Véronique, du blog mamanana (et du site pour avoir une garde robe adaptée) et d'un bon TL pour le boulot. Mais toutes les mamans n'ont pas la chance de trouver ces infos et abandonnent leur allaitement bien avant, "aidées" par tout le markéting.
J'ai allaité en travaillant mon 1er enfant jusqu'à ses 13 mois, et la petite est encore allaitée à 18 mois. Je dirige les femmes autour de moi qui me semblent sensibles au sujet vers les sites qui m'ont aidées et j'espère que pas à pas, chaque maman qui allaite au sein amènera par son expérience d'autres mamans à tenter ou continuer l'allaitement maternel et contrer ces marques qui tentent de faire croire que le lait artificiel remplace le lait maternel.

marie

@Carole : bloqueur de pub sans doute... pour moi non plus pas d'annonces publicitaires de google tout en haut (j'ai adblock plus).
En tout cas, ces industriels sont vraiment des gros malins... mais si c'est une violation du code international, ça vaut le coup de le signaler !

C. Hasse

Bonjour à tous !
Je suis pédiatre et donc en première ligne face à ces labos d'une part et aux mamans (et papas) d'autre part. Je pense que nous sommes devant un des plus grands "coups" marketing du XXème siècle, réussir à faire passer l'allaitement artificiel pour la norme et l'allaitement maternel pour quelque chose d'un peu en marge réservé à quelques obstinées ("oh c'est bien, tu allaites, tu as du courage").
Je regrette très souvent qu'il n'y ait pas une consultation avant la naissance, avec un pédiatre bien formé (c'est-à-dire UNE pédiatre qui a allaité et qui y a pris du plaisir... désolée pour eux mais la plupart de mes confrères ou de mes consœurs non allaitantes n'y connaissent rien car ils n'ont eu aucune formation !), pour aider les parents à se préparer.
Pour ma part, j'ai décidé de ne plus recevoir les labos de lait et je fais vraiment de mon mieux pour aider les mamans en difficulté. A la question qui revient fréquemment, "quel lait donner au sevrage" je réponds en général que tous les laits se valent (ce qui est peut-être faux, mais je ne suis pas aussi bien formée en AA qu'en AM !!!), mais je déconseille systématiquement Nestlé (Nidal et Guigoz), qui me paraît être la pire compagnie en matière de non respect du code international sde commercialisation des substituts de laits pour nourrissons.

@Emmanuelle : c'est un peu difficile à suivre, mais les dernière recommandations en matière de diversification sont bien revenues à une introduction des aliments solides à partir de 4 mois, ce changement étant basé sur des études très intéressantes et bien menées (qui indiquent aussi toutes à quel point il est important d'accompagner la diversification avec la poursuite de l'allaitement maternel). Il y a donc effectivement une contradiction avec les reco de l'OMS (dont je me sers beaucoup pour armer les mamans qui allaitent longtemps à faire face aux commentaires outrés. Je leur propose juste de dire à leurs interlocuteurs qu'elles suivent les recommandations internationales. En général, ça cloue le bec !).

Rachel Delplanque

le "jeu" se fait sur le terme "allaitement" qui n'a pas la même signification en français qu'en anglais ou alimentation au sein et au biberon sont bien différenciées. Même auprès d'un site d'infos pour professionnels de santé, j'avais essayé d'alerter sur la confusion lié à ce terme trop générique et contraire aux définitions internationales, et ça n'était pas passé. On m'avait opposé le dictionnaire, différent des appellations commune pour lesquelles "allaitement" = "allaitement maternel", alors que pour le dictionnaire "allaitement" = "alimentation lactée infantile"... (voir les commentaires sou s l'article: http://www.santelog.com/news/sante-de-l-enfant/allaitement-trop-d-alu-dans-les-preparations-pour-nourrissons-bis_11908_lirelasuite.htm#lirelasuite )

fee

j hallucine !! le business

largent sur le dos de la sante de nos bebes burk ils ont pas honte
ya des humains ou des cerveaux avides d argent ??

UN SEUL SITE A CONSEILER : la leche league http://www.lllfrance.org/

répandez ce lien partout pour contrer linvasion des lait de vache !

m

En fait, j'avais lu une analyse qui montrait que les mamans qui avait démarré un allaitement et puis avaient sevré (souvent plus tôt que prévu) donnaient du lait artificiel plus longtemps. Et que donc, les firmes ont tout intérêt à "montrer un intérêt" poour l'allaitement, histoire d'être bien placée pour la suite....

Drew

Merci, m. Auriez-vous une citation à l’analyse que vous avez lue ? Je trouve l’idée tout à fait plausible, mais je me demande aussi si elle n’est pas une « légende urbaine » . . .

De chair et de Lait

Incroyable et écoeurant. Cela me rappelle ce billet de pubs papiers que j'avais rassemblées. Dire qu'on trouve ce genre de magazine dans les salles d'attente des médecins et des gynéco :-(

http://dechairetdelait.wordpress.com/2013/03/03/lindustrie-agro-alimentaire-aimerait-nous-faire-avaler-nimporte-quoi-et-a-nos-petits-aussi/

De chair et de Lait

Je viens d'essayer et j'ai plus de chance : je ne tombe "que" sur Verbaudet. Si on est blindé et qu'on tombe sur ce genre de choses, il faut cliquer sur ces pubs : ce sont des adwords => celui qui les a fait mettre paie à chaque clic. Bien sûr, tu passes ensuite commande chez Nanana et pas chez Guigoz.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.