« Casting Cake lingerie et mamaNANA "Naturelle en dentelles" | Accueil | Questions fréquentes sur casting Cake Lingerie »

12 janvier 2011

Commentaires

garsedj

cet article a aussi peut de rapport avec son titre que le livre dont tu parle ! mdr !
j'avoue qu'en tant qu'homme qui aime les rondes, j'ai cru que ce livre me parlerais, mais en fait il est pour les filles :)
je ne me lasse jamais de poser ce livre entre deux torche-cul sur le régime ducan ;)

Magali

Ah Ségolène, tu nous connais si bien ! Il n'y a rien à rajouter.

Ficelle

Je suis tellement d'accord! Je me situe personnellement dans la catégorie des 36/38 qui, après deux grossesses, sont passés dans la catégorie 38/40 et sans doute pour longtemps - 5 kilos en plus (trop?). Même si je ne me restreins pas sur la bouffe (j'allaite encore mon fils de 9 mois), j'ai du mal à accepter mon nouveau corps tout en ayant de moins en moins "d'espoir" à le voir revenir à de plus culturellement correctes proportions "un jour". Dans mon placard, des fringues de toutes les tailles et une seule frayeur: devoir redéfinir pour longtemps la garde-robe adaptée à mes nouvelles formes. Ce que tu dis est si vrai: quand notre corps change, il est compliqué de revoir aussi nos habitudes vestimentaires, faire le deuil de certaines tenues, d'un certain soi qui n'est plus. Voilà. Maintenant ce n'est pas si grave, et j'en veux moi aussi à tous les Karl pour cette "perfection" qu'ils considèrent comme la norme et qu'il nous balance en pleine face à longueur de journée...

La poule pondeuse

Aaaaah un de mes chevaux de bataille ! Pour ma part j'ai une relation chargée avec mon corps et la nourriture, ayant été étiquetée "ronde" avant même l'adolescence et mise au régime de ce fait. Tous les régimes entrepris ont fini à terme par une prise de poids, il est donc hors de question que j'en refasse un. Chacun sa définition de ronde, moi je suis à la limite haute de l'IMC "normal" donc je pense rentrer dans cette catégorie "ronde", c'est-à-dire ne correspondant pas aux canons de notre ami Karl mais sans surpoids médicalement inquiétant. J'ai eu beaucoup de mal à accepter mon corps et j'ai encore du boulot (mes parents ont à mon avis gravement merdé sur ce coup-là, même animés des meilleures intentions...), heureusement j'ai un mari amoureux et plein de désir, qui me répète aimer les formes et les rondeurs et pas les femmes qui ressemblent à des pré-ados (je ne veux pas tomber dans le racisme anti-maigre, ce sont juste les goûts de mon homme ;-)).
Je radote comme un Alzheimer avancé, mais allez toutes voir le site http://www.gros.org, c'est libératoire.
Et enfin après une grossesse il y a des changements irrémédiables dans le corps (par exemple le bassin s'élargit, ce qui peut pour certaines conduire à un changement de taille qu'aucun régime ne résoudra). Aidons-nous les unes les autres (et les hommes peuvent participer aussi !) à nous délivrer de ces obsessions corporelles qui nous pourrissent la vie, pour moi c'est un enjeu féministe MAJEUR. Echappons-nous du harem de la taille 38 (réflexion plus développée sur mon blog, désolée pour l'auto-pub) !

émilie tantebetsy

une amie m'a donné le lien de ce billet après un cri de ce genre sur mon blog! tu décris parfaitement bien le processus. Bravo et merci!

Caroline

Voici un sujet bien féminin que le rapport au corps et au poids. De mon point de vue, je pense que la notion de ronde est avant tout dans la tête. On peut être mince et se sentir ronde, comme on peut être objectivement ronde et se sentir bien dans son corps donc mince. Tout est une question d'image telle qu'on la vit (en se voyant sur une photo on ne se trouve pas si grosse parfois), de rapport à la nourriture (de culpabilité ou de plaisir) et je rejoins la poule pondeuse sur le fait que ce rapport est grandement hérité de l'enfance. Un cocktail de mimétisme (ex : avoir une mère que l'on voit se peser tous les matins, en permanence au régime ou au contraire bien dans ses baskets et qui vous répète qu'il faut manger pour être en bonne santé), d'appartenance ou non à la "caste" familiale (on appartient à une famille plutôt de ronds ou plutôt de minces et ne pas entrer dans le moule familial est une souffrance), le regard de la mère au moement de l'adolescence ("tu n'as pas pris des fesses récemment" ou au contraire "que ce pantalon te va bien, ma chérie") et certainement de bien d'autres choses : représentation du couple parental, rapports aux autres, moyens financiers et garde-robe ....
La mauvaise nouvelle pour nous les filles, c'est qu'on a intérêt à avoir régler nos problèmes avant l'arrivée de nos petites chéries sinon on leur refile le package de névroses en même temps que le patrimoine génétique. Ce n'est pas toujours facile. Voilà, il fallait bien trouver une autre raison de se culpabiliser de ne pas être parfaite ;-)

La poule pondeuse

@Caroline, "on peut être objectivement ronde et se sentir bien dans son corps donc mince."
Ben non, se sentir bien dans son corps ne veut pas forcément dire se sentir mince ! Et tout à fait d'accord sur la transmission familiale, pour ma part j'avoue que je suis bien contente de n'avoir pour le moment que des garçons à cause de ça...
Enfin je voudrais rajouter qu'il est vraiment important que les femmes arrivent à faire la part de ce qui les gêne vraiment dans leur corps, et ce qui leur parait problématique à cause des normes et canons imposés par la société (Karl et consorts). Comme dit Eve Ensler, ne passons pas nos vies à tenter de réparer un corps qui n'a jamais été cassé...

Julie | rock@lulu

moi aussi Karl il m'énerve trop... et la Freja on la voit trop... et son calendar, et ben moi je trouve que trop d'esthétisme tue l'esthétisme, je ne suis pas fan du tout! merci Marlène pour tout ce que tu fais, c'est rassérénant.

daria

Bonjour a toutes et a tous!Je suis d'origine polonaise et j'ai vu Anja Rubik s'est une fille,qui pour moi a besoin d'aide,car elle est anorexique!en plus autant que lectrice des journaux polonaises,j'ai connait son parcours de mannequin,et elle etait ,il y a quelques annees vraiment plus en chair!!!!alors bravo Monsieur Lagerfeld pour encurager les jeunes filles a la maigreur maladive!!!!!
j'etais vraiment fan de Karl mais depuis qu'il a maigri,il est devenu un peu bizarre!!!!c'est un homme tres cultivé ,mais je commance a me poser une guestion-est il vraiment intelligent?????et ses clients de sa marque Ch...l EXT.,qui le font vivre,sont-elles maigres,jeunes,parfaites comme ses mannequins?????Monsieur Lagerfeld a quand hommage pour ses femmes qui sont surement les mamans,les maigres,les grosses,les belles,les jolies,les femmes d'affaire,les mamans au foyer,les etudiants,les petites filles...............Sourtout pour ses derniers aux quelles Vous faitez tellement revees,il faudrais peut-etre reflechir,avant d'ouvrir sa bouche!

sophie

En 2 grossesses je suis passée d'un 36 à un 38/40, rien d'inquiétant et pourtant qu'est ce que j'entends : "tu te laisses aller", "tu devrais faire du sport", "à ton âge les kg sont tellement durs à perdre"vous attendez le 3e ...? ", ma fille n'a que 9 mois, encore allaitée, je fais juste gaffe à ne pas manger trop de chocolat, ras le bol de ce dicktat ! ça me rappelle un dossier de Elle spécial "grosses" avec en photo des femmes qui faisaient du 40...
Quand on pense que la moitié du monde souffre de la faim, je trouve ça terriblement déplacé

Ariane

Merci pour ces mots bien réconfortants ! Enceinte du 2e, j'ai pris plus vite que lors de ma 1ère grossesse, mais n'en souffre pas, d'une part parce que j'ai eu énormément de plaisir à remettre très tôt les beaux vêtements qui m'attendaient dans les cartons au grenier, et surtout parce que mon mari a l'air de me désirer encore plus (quand il soulève mon t-shirt de nuit, le loup de tex avery ça vous dit quelque chose?)! encore la preuve que c'est aussi une question d'entourage. Je pensa à la souffrance qu' a dû ressentir ce pauvre Karl quand c'est lui qui, selon ses propres critères, était gros - en tout cas il doit tellement se priver de bonne chaire qu'il est tout aigri !!!

Marie, Paris

tu as gagné, je viens de commander le bouquin, si il pouvait m'aider à trouver un peu plus d'estime pour mon nouveau corps ça ne me fera pas de mal (bb2 a 3 mois mais moi c'est du 46-48 qu'il me faut désormais)

Nanie

Je n'ai pas ce souci car comme dit Caroline, je ferai plutôt partie d'une famille de "mince" mais quelle honte les propos de KL. Une femme avec des rondeurs est tellement plus belle ! Je ne me suis jamais sentie aussi belle que quand j'avais mes rondeurs de grossesse : bonne joue, belle poitrine.... J'ai tout perdu avec l'allaitement (voir plus) et sans ressembler aux mannequins anorexiques, je trouve que des joues "sans volume" sont tellement moins accueillantes ! Allez dire bonjour à un tas d'os : les os se tapent quand on se fait la bise...
Mais ce qui est important tout de même est de se sentir bien dans son corps et avec les diktats actuelles, peu de femmes le sont et c'est bien dommage !

Sibylle

Merci pour cet article très intéressant !
Je fais partie des minces (36) mais qui n'y pensent pas et ne se pèsent quasi jamais. Je pense que ma grande chance, pour revenir sur ce que dit La Poule Pondeuse sur l'éducation, est que mes parents ne m'ont JAMAIS parlé de mon poids. Même quand j'ai pris 10kg en un an à l'adolescence et où ça ne m'allait vraiment pas... aucun commentaire. Confiance. J'ai continué à manger à ma façon (n'importe comment, je crois bien) jusqu'à me réguler toute seule en finissant mes études et retrouver un poids que je n'ai plus quitté et retrouvé grâce à l'allaitement (je crois, en partie du moins) après la grossesse. Résultat je laisse une paix royale à mon garçon concernant son alimentation, il ne veut ce matin que des biscuits au chocolat ? Ma foi, pourquoi pas...
Merci Ségolène pour ce coup de gueule. Je suis vraiment choquée par "je n'ai rien contre les grosses mais je voulais des physiques parfaits" mais quelle horreur ! Cet homme détient donc la définition de la perfection ? Fuyons !

mamaNANA

Bonjour,
Bonjour,
Honte à moi de vous répondre si tardivement. Merci ces commentaires ! Voici des réponses aux premiers commentaires…
@ Magali – merci !

@ Ficelle – ah oui, le syndrome des tailles dans le placard… Parfois je pourrais monter un magasin (du 38 au 44, j’ai tout !) Quant à la perfection imposée…. En fait, moins je lis les magazines féminins, mieux je me sens dans mon physique ! C’est triste à dire.

@ Poule Pondeuse – merci pour ton témoignage et pour les deux liens. J’ai trouvé l’article sur le harem de la taille 38 super intéressant ! Pas évident de s’accepter, et comme j’ai trois filles, je réfléchis pas mal à la question (surtout que sur les trois, une est très gourmande et plutôt ronde, et l’autre a un tout petit appétit et est plutôt maigre – pas facile d’atteindre l’équilibre du côté de l’alimentation !) Est-ce que tu connais un livre ou des témoignages sur comment, en tant que parent, ne pas faire d’erreur de ce côté et ne pas créer un mal-être malgré nous ?

@ Emilie - merci !

@ Caroline – merci pour ton témoignage. Oui, je crois que c’est super important de régler ce genre de souci par rapport à nous même pour pouvoir mieux accompagner nos filles --- mais là où c’est difficile c’est le décalage entre le discours qu’on peut avoir et la réalité de ce que l’on ressent…. En tout cas, moi, cela me force à aller au-delà de mes complexes. L’été dernier, je me suis remise au bikini, et tant pis pour la cellulite sur le ventre. Je voulais (montrer/dire) à mes filles et à moi-même : pas besoin d’un corps parfait pour porter un bikini. Et d’ailleurs je leur ai toutes acheté un bikini. Elles étaient super fières ! Mais j’aimerais bien bouquiner plus sur le sujet car ce n’est pas toujours aussi simple. Les enfants sentent et remarquent beaucoup…

@ Julie – trop d’esthétisme tue l’esthétisme, j’adore !

@ Daria – oui, j’ai pensé un peu la même chose quant à M. Lagerfeld : c’est finalement son ancienne silhouette qu’il critique si violemment (et il a dû être drôlement difficile de vivre avec son physique d’avant régime dans son milieu…)

@ Sophie – Merci pour ton témoignage. Ah, le commentaire « Tu te laisse aller » doit être un des plus cruel et inutile qui existent! Cela donne plutôt envie de se jeter sur une tablette de chocolat, non ? Incroyable ce que tu entends ! Je crois que tout le raffut autour des célébrités enceintes, et les reportages dans Gala qui vont avec quelques mois après les naissances, montrent des images peu réalistes des mois post-partum ne nous aident pas ! Les gens oublient que ces célébrités qui reprennent leur taille d’avant grossesse en deux mois ont des gènes exceptionnels, des coach sportifs, des cuisiniers à domicile, des maquilleuses/coiffeuses, et surtout que rester mince pour ces femmes-là, c’est leur BOULOT !

La poule pondeuse

@Ségolène, je ne connais pas de livre hélas (à part "Maigrir sans régime" de Zermatti, mais pas spécifique du problème de transmission aux enfants). Je crois que le mieux est sans doute de les laisser manger comme elles veulent, surtout dans la mesure où j'imagine qu'elles évoluent dans un cadre à peu près sain (vous n'allez pas du mc do au quick 7j/7, il y a autre chose que chips, bonbons et coca dans vos placards ?). Et bien sûr d'accepter autant que possible leurs corps tels qu'ils sont : l'une est boulotte, l'autre fluette, et alors ? L'une est blonde, l'autre brune, quelqu'un voit un problème ? non ? ça devrait être pareil. Sans compter que ça peut changer...
Il ne faut pas oublier que la graisse et la cellulite sont des caractères sexuels secondaires féminins, au même titre que les seins ! Quand notre société nous suggère qu'elles sont indésirables et anormales et nous pousse à toutes les extrémités pour nous en débarrasser, c'est le même raisonnement que les Chinois qui bandaient les pieds jugés trop grands ou certaines ethnies qui excisent les sexes jugés non conformes (je crois que je vais faire un billet là-dessus un de ces jours...).
(désolée je suis un peu cash pour faire passer mon message, peu de temps hélas. je ne voudrais surtout pas que tu te sentes attaquée dans ta façon de faire, alors même que tu sembles animée des meilleures intentions...)

mamaNANA

Merci la Poule Pondeuse pour ces excellentes suggestions. C’est vrai que je n’avais jamais considéré la cellulite comme un caractère sexuel féminin secondaire… On nous martèle tellement que cela vient d’une mauvaise circulation, d’une mauvaise hygiène de vie, ou d’une mauvaise alimentation, comme si c’était un truc dont on était coupable… Je n’avais jamais vu cela sous l’angle de la féminité… Ouh que cela m’ouvre des perspectives. Je crois que je vais regarder tous les publicités pour les crèmes anti-cellulites d’un autre œil ! Mille mercis pour tes pensées toujours si pertinentes !

Sibylle

Ségolène, j'ai entendu beaucoup de bien du livre "mon enfant ne mange pas" du Dr Gonzalez (recommandé par LLL), apparemment tout à fait libérateur sur le sujet et qui incite à faire réellement confiance à l'enfant sur sa capacité à gérer ses besoins. Je ne l'ai pas lu, mais j'y viendrai ;-)

mamaNANA

Ah oui, bonne suggestion, merci Sibylle. Je l'avais écouté lors d'une conférence et il etait passionnant. Merci!

Julia58

Karl est agaçant, mais on a envie de lui pardonner, tellement il est talentueux... il est même réalisateur maintenant ! http://kultureg.com/actualite-culture/societe/413-karl-lagerfeld-realise-the-tale-of-a-fairy-30-minutes-pour-chanel

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.